Orléans en passe de combler son retard

Quand, dans la presse régionale, on présente systématiquement les centres d'affaires ou les offres de location de bureaux comme étant du Coworking, on expose la Communauté des Coworkers à quelques déconvenues.

Bien sûr, pas celle qui est déjà inscrite dans une démarche collaborative d'échange et de mise en réseau des compétences.

Car plus encore que les Tiers-Lieux eux-même, c'est l'ensemble de nos étudiant-entrepreneurs, des indépendants et des télétravailleurs qui ne manqueront pas de pâtir de ce type d'amalgames.

C'est gens qui, portés par un fort désir d'entreprendre sur Orléans et l’AgglO, penseront rejoindre des espaces où les bénéfices humains et professionnels sont importants et aisément démontrables.
 
Changements liés au Coworking
Changements liés au Coworking | Enquête Deskmag
 
Pour se retrouver confrontés à la réalité de ce qui n'est qu'une offre d'immobilier d'entreprise, en quête de repositionnement marketing. Le fameux Collaborative Washing, abordé dans un article précédent.
 
En cela la croissance phénoménale des Espaces de Coworking, partout en France mais aussi dans notre région, doit aussi être vu comme une opportunité de multiplication des interlocuteurs pouvant communiquer sur cette distinction importante auprès des médias, des réseaux sociaux et des nombreux partenaires politique, économique et culturel locaux.
 
Pour ceux qui, demain, porteront haut le flambeau de l'Entrepreneuriat en région Centre, c'est important de ne pas être trompés.
 
Tout comme pour Eurêka Coworking sur Orléans ou Cowork’In Bourges, pour ne citer que ces deux là.
 
Espaces qui participent tous à la redynamisation des territoires et à l’attractivité économique de leur ville respective, en évitant qu’une mauvaise analyse de la presse économique entraîne d’autres publications sur le thème de ce qui suit [extrait de cowork.io].
 
Orléans :
La ville de Jeanne d’Arc n’aimerait-elle pas le coworking ?
Malgré une aire urbaine de près de 400 000 habitants, un seul centre de coworking a ouvert à Orléans.
La ville héberge pourtant une colonie importante de travailleurs franciliens et parisiens, attirés par la qualité de vie et des prix moins élevés.
Ils font quotidiennement la navette entre la capitale et les bords de Loire.
Des clients potentiels, aptes à travailler un ou plusieurs jours par semaine depuis votre centre de coworking.
 
On pourra facilement apprécier l’ironie qui veut que certains pensent, localement, que nous comblons notre retard en matière d’offres de Coworking, quand le constat inverse est fait sur le plan national...
 
Créer son entreprise est toujours un exercice délicat.
Dans ce contexte, l'un des résultats le plus important illustré dans les enquêtes annuelles menées par Deskmag, sur l’univers du Coworking, est que c'est au sein même de la Communauté que se signent les premiers contrats.
Entre Coworkers.
C'est là aussi un très bel exemple de Sérendipité, qui ne saurait se retrouver dans des lieux où les gens ne font, au mieux, que Co-Worker.
Co-Worker, simultanément, mais pas ensemble.
 
Par ce qu’à leur échelle nos Espaces de Coworking contribuent quotidiennement au rayonnement régional, et alors même qu’au CES de Las Vegas Emmanuel Macron s’est fait l’Apôtre de #FrenchTechLoireValley, il est important de ne pas associer les contributeurs qui portent réellement cette démarche et des entreprises qui n’en bénéficient que par effet d’aubaine.
 
Et quand le positionnement d’une offre n'est que de façade...

Leave a Comment